Jardinage au naturel

Agir avec la nature en pratiquant la permaculture

“Permaculture” est un mot valise pour « agriculture permanente » avec une intention : agir avec la nature et non contre elle. C’est une philosophie basée sur la prise en compte de la nature, notre façon de vivre ensemble, une éthique de l’environnement pour limiter les gaspillages de notre société productiviste, une envie de cultiver et de respecter la terre et un besoin d’autonomie alimentaire.
Ces idées sont apparues dans les années 60 avec le début de l’écologie et le retour à la terre dans les années 70.

Comment pratiquer la permaculture?

La permaculture au jardin avec l’intention de produire nos fruits et légumes. Pour commencer (si possible) plantez une haie champêtre sur 3 côté du terrain (ouest, nord,est) pour protéger l’ensemble du jardin en créant un micro-climat et accueillir la petite faune sauvage (oiseaux,insectes,mammifères).
Ensuite,installez  le verger au nord et le potager au sud, comme cela les arbres du verger protégerons le potager des vents froid et le potager profitera d’une exposition ensoleillée.
S’il vous reste du terrain, laisser des zones en friches (non fauchées) pour les fleurs sauvages (insectes pollinisateurs)  et les graines (oiseaux).
Récupérez l’eau de pluie partout ou c’est possible, vous aurez de l’eau à température ambiante pour arroser et moins calcaire que celle du robinet.
Produire votre compost pour recycler les déchets ménagers et ceux du jardin (tailles,tontes etc.). Si vous avez un grand jardin, un broyeur de végétaux devient vite indispensable.

Les règles du succès.

Couvrez en permanence le potager (hiver comme été), pour recréer un sol propre et fertile, les vers de terre, bactéries et champignons qui vivent sous le paillage, amélioreront et amenderont votre sol. Au bout de 3 ou 4 ans, votre sol sera plus tendre et le travail plus facile (beaucoup moins de désherbage et d’arrosage). Rajouter régulièrement, en surface, de la matière organique pour entretenir le système.
Cultivez une grande diversité de plantes (légumes,vivaces, fleurs,arbustes) pour attirer les insectes prédateurs des nuisibles, les pollinisateurs, et garder un équilibre évitant l’emploi de produits phytosanitaire.
La fameuse culture sur butte, ou en lasagne (plusieurs couches de matière organique superposée), que l’on présente partout comme incontournable en permaculture, n’est utile qu’en cas de terre trop lourde ou trop pauvre. Si vous avez une bonne terre de jardin, inutile de vous fatiguer à créer des buttes.
Voila quelques bases essentielles pour appréhender le jardin en permaculture, mais surtout, prenez plaisir à jardiner tout en respectant votre environnement.

Patrick LEMAIRE

Afficher plus

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page
error: Content is protected !!