ActualitésJardinage au naturel

Des travaux au jardin en avril

Pour ceux qui ont la chance d’avoir un jardin, voici le moment où ils vont pouvoir s’activer.
Peut-être que le coucou chante déjà et vous en dit plus sur notre futur de jardinier.
Et que vous aurez certainement consulté la page de nos dictons pour connaître les prévisions de météo favorable à vos envies de semis ou plantations.

Si vous avez déjà passé votre tondeuse, vous savez déjà comment utiliser ces restes de tonte à diverses fins dans votre jardin.
Un ami m’a dit qu’il les utilisait comme « réchauds » dans sa serre.
Une utilisation personnelle qui ne doit pas faire oublier ses multiples autres usages en jardinage.

Cultures sous châssis

Pour ceux qui sont nombreux à préférer le traditionnel châssis à la serre, c’est le moment de prendre de sages précautions.
En effet, n’entend-on pas dire « en Avril ne te découvre pas d’un fil ». Il en va donc de même de votre châssis. Et même si les journées sont particulièrement belles et qu’on a tendance à ignorer le climat capricieux du mois d’avril.
Il est donc de bonnes précautions de ne pas complètement retirer ce qui le protège, mais plutôt d’aérer. Et ceci au bon moment de la journée en fonction de la température du jour.

Semis ou pas semis ?

C’est à chacun d’en décider en fonction de sa terre, de l’exposition de son jardin et des conditions du moment. Et il y a naturellement ceux qui suivent le calendrier lunaire (auquel nous consacrerons prochainement un article).
Il se dit simplement que s’il ne fait pas trop froid, vous pouvez semer directement en place des fleurs annuelles qui s’épanouissent à partir de fin juin.
Il faut alors semer assez dense.
Par exemple : pied d’alouette, sauge, scabieuse, pois de senteur, muflier,..

Semées sous châssis, ces plantes seront mises en pleine terre en fin mai :
Achille, capucine, célosie, cinéraire maritime, cosmos, datura, lobélie, rose d’Inde.

A noter que certaines de ces plantes sont purement décoratives.
Tandis que d’autres ont aussi des vertus thérapeutiques fréquemment utilisées dans la pharmacopée populaire et médiévale.

Et toujours sous châssis

Mettre en végétation les bulbes, lis et tubéreuses.
On peut aussi commencer des semis de plantes potagères. Elles seront repiquées au jardin fin du mois ou lors du mois de mai.
Par exemple : choux (les plus divers), céleris, basilic,..

Et on attaque la taille…

Il faut maintenant commencer la taille des arbres à floraison printanière.
Tels que, forsythia, pêcher, cerisier, cassis fleur.
Mais bien entendu, vous le savez certainement, il faut qu’ils soient défleuris.

Quel bonheur que ces beaux jours promis.
Dommage que beaucoup d’entre nous, en conséquence de la pandémie et des restrictions qui lui sont liées, ne puissent en profiter pleinement.

Et bientôt un podcast sur les travaux de printemps et les droits des plantations.

Entre temps, visitez nos pages « jardinage au naturel ».

Afficher plus

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page