ActualitésArbres et arbustesRecettes

L’églantier, une mine de vitamine C

Rosa canina

Le cynorhodon, fruit de l’églantier, est une mine de vitamine C. Il en contient deux fois plus que le persil, et dix fois plus que le citron à poids égal.
Et la confiture de cynorhodon, malgré la cuisson, en renferme encore 150 mg pour 100 g près de trois fois plus que la même quantité de jus de citron cru.
Alors nous avons décidé de vous faire mieux connaître ce fruit.

Les vertus toniques du cynorhodon

Cette très forte teneur en vitamine C confère au cynorhodon des vertus toniques.
Il chasse la fatigue et il augmente la résistance de l’organisme à toutes les maladies infectieuses.

L’intérêt du cynorhodon ne se limite pas là. Il contient également du tanin qui, allié à la vitamine C, fortifie les muqueuses des voies respiratoires, et du système digestif. I
l peut donc hâter la cicatrisation des gencives irritées.
Il est également efficace contre les dérangements intestinaux.

Efficace aussi en confiture

C’est sous forme de confiture qu’il est le plus efficace. Et c’est la bonne saison pour le cueillir.

La préparation est très simple:

  • – après avoir lavé soigneusement les baies,
  • – couper leurs deux extrémités;
  • – les fendre en deux,
  • – enlever graines et duvet et les laisser au frais 48 heures;
  • – faire cuire comme les autres confitures dans les proportions suivantes:
  • – une livre et demie de sucre par livre de fruits.

Pour combattre la fatigue et stimuler les défenses de l’organisme on conseille 1 cuillerée à soupe chaque jour.
Contre les dérangements intestinaux, la dose efficace est plus importante: 2 à 3 cuillerées à soupe par jour.

Donc plein de bonnes raisons de s’intéresser à ce fruit particulier de nos haies.

Il existe de nombreuses recettes utilisant les baies d’églantier.
Citons-en quelques unes : Candi de pétales – Marmelade de gratte-cul – Neige de pommes et de baies – Vin de baies et vin de feuilles – soupe – pâte de baies – sauce églantine
Nous les publierons prochainement.

Afficher plus

Un commentaire

  1. La vitamine C est malheureusement détruite au-delà de 100 degrés, donc toute forme de cuisson altère les propriétés de ce merveilleux fruit d’hivers. Le mieux est d’en manger régulièrement au fil des balades dans la nature !!!!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page