ActualitésArbres et arbustesRecettes

Le pin sylvestre

Un bel arbre et un médicament

Le pin sylvestre est un grand arbre commun dans les lieux secs et chauds. Dans son jeune âge. il a un port élancé et conique en vieillissant. L’arbre arrête de s’élever et étale sa ramure en dôme. Ses feuilles sont des aiguilles fines groupées deux par deux.
A partir de la dixième année des cônes apparaissent et mûrissent deux ans plus tard. Il faut attendre encore plusieurs années pour qu’éclosent les premières fleurs môles serrées dans un bouquet jaune vif.

Une histoire liée de prime abord au monde méditerranéen

Les grandes civilisations du monde méditerranéen ont de tout temps utilisé les pins à des fins médicinales. Dans un premier temps, on se contenta de récolter la résine, les feuilles, les bourgeons et l’écorce et d’en faire des infusions ou des décoctions.
Plus tard, on distilla la résine pour obtenir l’essence de térébenthine et la colophane.
Par combustion du bois, on obtint également des poix et des goudrons végétaux.
Tous ces produits étaient utilisés pour soigner les maladies de poitrine et des bronches.

Des propriétés médicinales reconnues depuis fort longtemps

Toutes les parties de l’arbre contiennent une huile essentielle qui se révèle un excellent antiseptique des voies respiratoires et urinaires.
L’infusion ou la décoction des feuilles et des bourgeons favorise la guérison des bronchites, rhumes. cystites.
La résine en inhalations, en bains chauds ou en applications externes soulage les rhumatismes et la sciatique.
La résine, bien qu’amère, est aromatique il faut malgré tout ne pas en ingérer trop car à fortes doses elle peut s’avérer toxique et causer à la fois des vertiges et des nausées.

Des recettes anciennes éprouvées

Pommade résinée :

  • – incisez le tronc d’un arbre adulte et récoltez la résine qui s’en écoule.
  • – Faites-la fondre au bain-marie, dans de l’huile de térébenthine, à proportion d’une partie huile pour une partie de résine.
  • – Lorsque l’huile résinée obtenue est encore chaude, lui adjoindre de la cire d’abeilles (quatre parties d’huile pour une partie (le cire). On obtient une pommade onctueuse très efficace pour toutes les douleurs articulaires.

Autres usages traditionnels du pin sylvestre

Le pin est très utilisé pour son bois.
Autrefois, on récoltait l’écorce pour en fabriquer certaines étoffes hygiéniques. On l’appelait alors « laine de forêts «.

La culture du pin sylvestre

Les pins croissent en pleine lumière et sur des sols secs et de préférence acides. Le semis étant long, il est préférable de replanter des plants livrés en containers des sujets d’une soixantaine de centimètres sont ceux qui reprennent le mieux).
La transplantation se fait d’octobre à mars.

Quand récolter

Les bourgeons se récoltent au printemps des aiguilles du printemps à l’automne l’écorce et la résine toute l’année. Les bourgeons. l’écorce et les feuilles sont séchées en plein soleil.
La résine se conserve parfaitement si elle est dissoute avec de l’huile de térébenthine. Elle sera ensuite placée dans des récipients étanches et à l’abri de la lumière.

Afficher plus

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Voir Aussi
Fermer
Bouton retour en haut de la page