ActualitésFaune

Suivez le hérisson à la trace

Il y a un moment que je ne l’entends plus casser ses escargots blancs sur une pierre de la haie. Bizarre, ces gastéropodes semblent avoir disparu… tout autant que lui, mon ami du jardin et locataire de ma haie : le hérisson.

Je me suis longtemps demandé pourquoi on retrouvait les hérissons écrasés sur la chaussée. Un ami m’a dit que l’odeur de l’asphalte (ou du goudron) l’endormait. Je ne sais si c’est vrai.
Il m’a aussi dit qu’il ne fallait pas leur donner du lait. Que lui les nourrissait avec des croquettes pour les chats.

Chaque lundi la LPO nous envoie une lettre d’information sur un animal.
La dernière n’était as consacrée à un oiseau, mais au hérisson.
Pour ceux qui ne l’aurait pas reçue, nous la retranscrivons ci-après.

Suivez le hérisson

Ça y est, c’est le printemps ! Et après avoir passé l’hiver bien au chaud, le hérisson gambade à nouveau dans nos parcs et nos jardins à la recherche d’un ou deux escargots à se mettre sous la dent.
Commence alors le parcours du combattant. Il lui faudra en effet éviter les nombreux dangers : voitures, tondeuses à gazon, chiens, piscines et limaces empoisonnées.
Bien que nous connaissions les mœurs du hérisson nous avons en revanche peu de données sur son état de santé, d’autant que ce petit mammifère est un animal nocturne.

Participez à l’enquête Mission hérisson pour permettre aux scientifiques de mesurer le déclin que connaît l’espèce en France.
Un tunnel à empreintes et c’est parti !

(Crédit Texte LPO)

Comment participer :

C’est simple : suivez ce lien

Afficher plus

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page
error: Content is protected !!