Plantes sauvages et cultivées

Orchidées et autres plantes herbacées

Podium de Jovis – Pé de Jojo – Les environs de l’aérodrome

Le loroglosse hircinum est abondamment représenté sur le site. C’est la plus grande des orchidées locales. Ses nombreuses fleurs, qui ont un développement relativement important, sont réparties tout au long d’un épi de forme allongée et qui est assez dense. Les pétales supérieurs forment un casque d’aspect globuleux, de couleur verte, ponctué de rouge. Le labelle est particulièrement long, avec une forme vrillée. L’ensemble de l’inflorescence est spectaculaire, avec ses nombreux labelles qui s’écartent obliquement tout autour.

La céphalanthère à longues feuilles possède des feuilles allongées qui sont proches les unes des autres. Quelques fleurs blanches forment un épi peu dense. Le labelle cordiforme est rayé par quelques traits de couleurjaune orangé.

La platanthere chloranthe possède 2 grandes feuilles et quelques autres moins développées. Les fleurs, qui sont de couleur verdâtre, sont disposées en un épi de forme régulière. Ses sépales latéraux sont pointus et relevés. Le labelle est une bande bien verte qui se termine en pointe.

La listère à feuilles ovales se caractérise par ses feuilles larges, de couleur vert brillant. L’épi de petites fleurs nombreuses, de couleur jaune vert, est allongé. La listère se développe dans les parties humides des terrains, en bas des coteaux ou à la limite des terrains très humides.

On rencontre la plupart des espèces d’orchidées dans les régions tropicales, et le plus souvent sous des climats très humides.

Alors, ce sont généralement des plantes épiphytes (plantes qui poussent sur des arbres mais sans être des parasites, car elles trouvent leur nourriture dans les écorces mortes). Certaines espèces sont cultivées, ainsi que leurs hybrides. Dans notre pays, nous pouvons observer ces magnifiques plantes en serre, car elles ne sont pas rustiques en Europe. La hampe florale atteint 2 mètres de longueur chez certaines espèces du genre Oncidium. Dans le genre Cattleya, on observe des fleurs qui ont 20 centimètres de largeur. Les hybrides issus des espèces qui appartiennent à ce genre produisent des fleurs remarquables, aux tons roses, jaunes, mauves ou blancs; le pétale inférieur (labelle) de ces fleurs est élégamment frangé, et souvent d’une teinte plus foncée que celle du reste de la fleur.

Dans les régions tempérées, le nombre d’espèces rencontrées est beaucoup moins important et, dans les régions froides, il y en a très peu (la Calypso boréale est l’espèce située le plus au Nord, jusqu’à 68°).

Ce sont habituellement des plantes terrestres. Elles sont vivaces, grâce à un rhizome ou à un tubercule rond ou ramifié. Les espèces qui appartiennent au genre Orchis ont des fleurs aux couleurs brillantes qui rivalisent par leurs teintes avec les Cattleyas cultivés en serre; les fleurs des Orchis sont toutefois beaucoup plus petites.

Autres plantes herbacées :
sauge, panicaut, ononis (bugrane), scabieuse, ornithogale (Dame d’onze heures), renoncule âcre, géranium Robertianum, tamier, polygala, blackstonia (famille des gentianacées), brize intermédiaire (grenette), menthe, cucubalus baccifer

Yves Mauxion

Afficher plus

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page
error: Content is protected !!