Recensements

Visite Neuil-sous-Faye – Château de Jallet

Une visite sur le terrain du château de Jallet a été effectuée le 8 août 2006 par Pierre Badin, Pierre Savoie et Yves Mauxion.

Le 2 septembre 2006, M. et Mme Péchon, les propriétaires du château, ont accueilli l’association Arbrissel pour une visite du parc.
Ce jour-là, Hubert Baufumé, Jill Vasilevska, Pierre Badin, Miche! Métais, Claude Siraut, Alain Godineau, Anne Rabatel, Yves Mauxion, Pierre Savoie, Yvon Guignard, Isabelle Avetissian-Moulis, Dominique Malgogne et Yves Perez, administrateurs de l’association, étaient présents, ainsi que quelques dizaines d’autres personnes.

Plusieurs espèces d’arbres et d’arbustes qui ont atteint leur plein développement, sont présentes sur le site.

Le « platane à feuilles d’érable » est un arbre qui atteint un grand développement. Il est utilisé pour constituer des alignements.

Les espèces de « tilleuls » qui sont présentes sont les espèces à grandes feuilles, à petites feuilles et argenté. Cette dernière espèce se caractérise par un feutrage argenté qui est présent sur la face inférieure des fil.

Le « buis commun » (buxus sempervirens) est par nature toujours vert.

Le « thuya géant de Californie » a un feuillage constitué d’écailles, qui couvrent des ramilles planes. Les cônes sont petits et en forme d’urnes. Leurs écailles sont terminées par une épine.

L’ « hibiscus » althaea appartient à la famille des malvacées.

L’ « érable champêtre » a des fil. pentalobées, au sommet arrondi. Ses fruits ont des ailes horizontales.

Le « hêtre pourpre » possède un feuillage qui se détache sur le paysage. Son écorce est gris argenté. Il produit des faines qui sont comestibles.

Le « hêtre pendula » possède une ramure plus ou moins étalée.

Le « séquoia géant » (séqoiadendron) est originaire de la Sierra Nevada, en Californie. Un exemplaire fait 7 m de circ. (à 1,30 m. de h.)

Le « cerisier Malaheb » ou cerisier de Ste Lucie a des fil. qui sont presque circulaires. Il est employé comme porte-greffe.

L’ « abiès Nordmanniana » (sapin de Nordmann) a un port colomnaire, c’est-à-dire qu’il a un port dréssé.

Chez I’ « if commun », les petits fruits rouges produits par les pieds femelles, contrastent avec la couleur vert foncé du feuillage.

Le « marronnier d’Inde » a une floraison remarquable au mois d’avril.

Le « chamaecyparis » a des ramilles planes et des fruits de forme globulaire.

Le « mahonia aquifolium » a 1m feuillage vert brillant qui contraste avec les fi. jaunes en mars-avril.

Le « cercis arbre de Judée » dévelope une remarquable floraison rose. Ses fil, qui sont presque rondes, sont particulièrement décoratives.

L’ « érable plane »a des fil. qui ont 5 lobes courts aux 2 bords parallèles, avec une extrémité très pointue et des grandes pointes sur les cotés. Les ailes des fruits sont largement étalées,

L’ « épine vinette » est un arbuste à floraison printanière. Son feuillage est élégant et décoratif.

Le « chêne rouvre » ou sessile produit des glands qui sont situés à la base des rameaux. Ses fil.. sont cunéiformes, avec des lobes arrondis.

Le « cèdre de l’Atlas » est connu surtout sous sa forme « glauca ». Ses fi. mâles de 4 cm de longueur, sont courbées, de couleur jaune-rose, en septembre.

Note – Les fi. mâles du cèdre du Liban sont dressées, avec une longueur de 5 cm, de couleur pourpre, en octobre.

Les fi. des gymnospermes sont soit mâles, soit femelles. Chez les ginkgos, les ifs et genévriers, les 2 sexes sont situés sur des arbres différents (diolques). Beaucoup d’autres gymnospermes ont les 2 sortes de fleurs sur le même arbre (monoïques), soit sur des rameaux différents, soit sur le même rameau, mais alors sur des pédoncules différents. Sur f les mélèzes, il y a les 2 sortes de fi. qui sont situées à proximité l’une de l’autre, sur le même rameau.

Le « châtaignier » a des fil. qui possèdent une vingtaine de nervures parallèles de chaque côté. Les châtaignes sont groupées par 2 ou 3 dans une bogue épineuse.

Le seringat développe une belle floraison blanche et odorante au printemps.

Chez le « frêne commun » (frêne excelsior), il y a des arbres complètement mâles; d’autres sont complètement femelles. Ils en à qui ont une petite partie de leurs branches mâles; chez d’autres, c’est le contraire. Il y a aussi des inversions.

Le « micocoulier » fournit un bois dur et résistant pour former des fourches ou fabriquer des manches d’outils

Le « catalpa bignonioldes » a des fil, très développées et il produit des gousses très longues.

Le « peuplier d’Italie » se caractérise par son port fastigié.

Le « tulipier » (liriodendron tulipfera) possède des fil. quadrilobées.

Le « bouleau » a une écorce blanche.

Le « févier d’Amérique » du nord a été apporté en Europe vers l’année 1700. Ce gleditsia

triacanihos se caractérise par ses épines longues et dures.

Note – Il existe d’autres espèces de féviers qui sont originaires d’Amérique du Sud, d’Afrique tropicale, ainsi que du centre et de l’Est de l’Asie.

L’espèce qui est reliée a un événement historique qui s’est produit il y a environ 2000 ans est le gleditsia caps/ca. C’est un petit arbre qui pousse naturellement au Moyen-Orient.

Le « séquoia sempervirens » est originaire de la côte de l’Orégon et de la Californie.

Les « pins » ont un tronc long, sans branches, qui est surmonté par une frondaison formée d’aiguilles.

Le « robinier pseudacacia » est un grand arbre aux fi. blanches, nombreuses et odorantes.

Note – Les acacias vrais sont, entre autres, l’acacia dealbata et l’acacia ret/nodes, qui sont couramment appelés« mimosas ».
Ce sont des arbustes très connus pour leurs floraisons jaunes.

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page
error: Content is protected !!