Recensements

A l’est de La Maison de Pays

(sur une zone qui est située entre la R N 147, une route qui mène vers Angliers et le Fossé d’Arentement qui est situé à environ 200 m au sud de La Briande.)

Sur la rive droite de La Briande, il y a des salicaires aux fleurs rose-violet, des spirées (reine des prés), des carex des bois, des consoudes aux fleurs pourpres, des iris aux fleurs jaunes. A un certain endroit, les saules marsault ont pris un grand développement: le bout de leurs branches retombe au niveau de l’eau. Elles forment un dôme végétal qui abrite du Soleil. Ensuite il y a une plantation de peupliers sur un sol argileux, puis une prairie.

Au bord de la route qui mène vers Angliers. sur le bord du fossé, il y a des saules marsault, avec une abondante végétation de ronces. Ceci constitue un abri naturel pour la faune. Ensuite, il y a une plantation de peupliers, avec un peuplement naturel d’arbustes et de plantes vivaces herbacées telles que l’armoise et l’ortie, en sous-bois.

En continuant à droite, il y a une propriété dont la clôture est constituée par une haie de troènes, qui sont, par endroit, mélangés avec des prunus à fruits rouges. Ensuite à gauche, il y a un fossé profond avec des saules marsault, des liserons des marais, des panicauts, des épilobes et des aulnes. A droite, il y a un bosquet qui est constitué par des repousses de peupliers, qui forment des touffes avec des troncs vigoureux et bien développés, mais mal formés. Parmi eux, il y a un platane.

A gauche, au bord du grand fossé, il y a quelques populations de spirée reine des prés, avec leurs fausses ombelles de jolies fleurs. Il y a aussi une majestueuse touffe de mauve sylvestre aux fleurs de couleur rose violacé, veinées. Il est souhaitable que d’aussi jolies fleurs soient multipliées et implantées dans la nature et dans les parcs.

En arrivant à l’endroit où La Briande traverse la route sous un pont, on prend un chemin qui se dirige vers le Fossé d’Arentement. II y a des guimauves dans ce terrain qui est très humide: leurs tiges ont une légère pubescence blanc rosé qui leur donne un aspect soyeux; leurs fleurs sont rose clair.

Après on progresse sur le chemin qui borde le Fossé d’Arentement. Il. y a, à droite, deux étangs et un autre à gauche. Il y a des plantations de peupliers. Dans certaines plantations âgées, il y a un sous-bois impénétrable. Il y a des bardanes gratterons qui atteignent 1,50 m de hauteur. On trouve aussi parfois un enchevêtrement de houblon et de tamier. Ce dernier est spectaculaire, avec ses feuilles cordiformes (en forme de cour), qui sont d’un beau vert brillant. Dans le fond du fossé, il y a par endroit des lentilles d’eau. Sur le bord, il y a des roseaux et des cardères sylvestres. Ces cardères sont communément appelés « cabaret des oiseaux », car leurs feuilles engainantes retiennent l’eau de pluie au niveau des noeuds d’où partent les ramifications.

Vers l’endroit où le fossé d’Arenternent traverse obliquement le chemin pour rejoindre La Briande, il y a un étang. Quand on se rapproche de la R N 147, on trouve une petite population de chênes, mélangés avec des peupliers trembles. Au long de la route, sur la rive gauche de La Briande, il y a un terrain frais, avec des peupliers et une abondante végétation de roseaux.

Dans la zone qui est concernée par cette étude, il y a quelques terrains argileux imperméables où prospèrent les joncs et qui sont favorables à l’établissement des étangs. Il y a des sols siliceux ou silico-argileux qui sont favorables au développement de la forêt naturelle, à la culture des peupliers, aux prairies et à différentes productions agricoles.

Y. M.

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page
error: Content is protected !!