Actualités

Le château de Purnon et sa botanique

Les Journées du Patrimoine sont toujours l’occasion de découvrir les différentes richesses du pays de Loudun. Dans ses sorties, et ce depuis plusieurs années, l’association ARBRISSEL a combiné la botanique et la découverte des joyaux architecturaux locaux.

Des visites mêlant patrimoine architectural et botanique

Ce fut notamment le cas du Château d’Artigny avec ses platanes géants (voir la Feuille d’Arbrissel N°28 de septembre 2018), et Basché avec ses hêtres et frênes remarquables.

Photo : Boris Lejude

Cette année de nombreux visiteurs ont pu découvrir le château de Purnon, près de Verrue, niché en pleine nature.
En franchissant le portail, on découvre ainsi à l’image de la configuration de Versailles, une grande allée fendant la forêt de Scévolles.

Le parc

Le parc du château recèle de nombreuses variétés d’arbres et d’espèces végétales.
L’association s’est rendu à plusieurs reprises dans ces lieux, et ses botanistes ont fait de nombreuses découvertes.
Le parc du château de PurnonCelles-ci ont pu être appréciées lors des sorties qui ont suivi les recensements sur site.

A lire : Recensement autour du parc du château de Purnon

A lire : Recensement Verrue

A lire : Recensement de Mai 2011

A lire : Séquence botanique

Un lieu donc privilégié où la Nature sauvage a su s’allier aux désirs de ces hommes qui aiment les arbres et on su les planter pour en faire profiter les générations futures.


Pour en savoir plus sur l’histoire du château de Purnon

Le château a été construit par le Marquis Achard de la Hay, colonel des armées du roi, entre 1771 et 1785.

A lire : la généalogie de Antoine-Charles

Le portail installé vers 1842 ouvre sur une perspective longue de 3 kilomètres taillée à travers la forêt de Scévolles.
Construit dans un style néoclassique, le Château de Purnon est entouré par des douves sèches sur trois de ses flancs.
Les charpentes qui couvrent le château ainsi que les deux dépendances sont de style Philibert Delorme, architecte français du XVI ème siècle, célèbre pour ses charpentes en forme de carène de bateau.

A lire : les étapes de la restauration d’une charpente à la Philibert Delorme

Le parc à l’anglaise du XIX ème siècle, la serre, le potager ainsi que l’éolienne Bollée et le mur d’enceinte du Moulin Bigeard complètent ce domaine.

A lire : tout savoir sur les éoliennes

Afficher plus

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page