Recensements

Sortie botanique Les Trois Moutiers Les Montagnes, Motson

Une sortie botanique a été effectuée le jeudi 23 février et le vendredi 24 février 2006 sur un parcours en forêt long de 1500 m, avec un retour par la route long de 300 m, pour revenir au point de départ. Le départ était donné à droite de la route D39, qui se dirige vers Chinon, sur un chemin qui est situé à l’opposé de la petite route qui mène vers « Les Montagnes ».

Ces sorties sur un parcours forestier, avaient été précédées par une rencontre à Loudun avec Mickaël Régnier le 13 février. Ensuite une reconnaissance du site, sur le terrain, a été effectuée par Mickaël Régnier et Yves Maux ion le 17 février.

Espèces observées: chêne pédonculé, chêne rouvre, pin sylvestre, peuplier tremble, bouleau, robinier pseudacacia, , ajonc, genêt, prunellier, aubépine, troène, lierre, chèvrefeuille grimpant, rosier, ronce, ortie dioïque, pervenche, arum, cardère sylvestre (à l’état sec), épilobe (à l’état sec)

Le 23 février, il y avait 12 enfants et 2 accompagnateurs. Les mêmes enfants sont revenus le lendemain 24 février avec 12 autres et 3 accompagnateurs. Les enfants ont vu les feuilles de chêne qui, en cette saison, sont tombées des arbres et qui forment un tapis sur le sol. Plusieurs de ces enfants ont emporté une feuille sèche en souvenir. Par moment, ils se sont éparpillés dans le sous-bois pour bien observer la nature.

Les arums les ont beaucoup intéressés, avec les différentes teintes vertes des feuilles. Celles-ci comportent, pour certaines, des marbrures plus ou moins claires ou foncées, ce qui leur confère un attrait certain. Il a été signalé que dans environ 2 mois l’inflorescence des arums allait se développer: elle se signale par une spathe de couleur vert-clair, plus ou moins tachetée. Au centre de la base de la spathe, il se développe un spadice, qui est un axe charnu.

A un endroit du parcours, au bord du chemin, il y a un vieux tronc de chêne qui est couché dans l’herbe. On peut observer que lors de sa lente décomposition, il se forme de la poussière et une matière spongieuse. De proche en proche, il se forme de l’humus qui fournira des éléments minéraux à la végétation environnante.

En tournant à droite, 300 m avant d’arriver à la D39, on peut envisager un parcours porté à 3300 m de longueur. On suit alors un chemin qui rejoint la D39 en face de la petite route de Montfray. Ensuite le retour se fait vers le point de départ sur une longueur de route de 1100 m.

Parmi les espèces qui sont présentes dans cette forêt, on trouve le chêne pédonculé et le chêne rouvre sur un terrain siliceux. Ceci caractérise le groupement Quercetea Robori-petreae qui comporte aussi, entre autres, le bouleau et le peuplier tremble.

Y. M.

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Voir Aussi
Fermer
Bouton retour en haut de la page
error: Content is protected !!