Portraits

Hubert Baufumé

Hubert Baufumé, dit le « Gaulois », était membre de l’association Arbrissel depuis 1998. C’est en 2006 qu’il prend la présidence de celle-ci, et ce, pendant 13 ans. Sa mort, tragique le 8 août 2018, à l’âge de 60 ans, a été un choc pour les membres de l’association, mais également pour l’ensemble du Loudunais et bien au-delà.

Il était maire de la commune de Chalais, vice-président à la communauté de communes de Loudun et avait une multitude de casquettes dans d’autres associations, que je ne pourrais citer toutes, la colonne de son portrait ne serait pas suffisant.

Voici, toutefois, les grandes lignes de son impressionnant palmarès. Hubert Baufumé a été professeur et directeur au lycée agricole de Loudun puis de Thuré. Il était agriculteur. Nombre d’associations l’ont eu comme membre. Engagé en tant qu’élu, il a continué d’enseigner à temps partiel. Élu adjoint à Chalais en juin 1999, puis maire en 2001. Délégué titulaire de la CCPL, puis élu membre du bureau le 14 juin 2002, il a été ensuite vice-président en charge de la communication et des statuts avant d’avoir la charge actuelle du traitement des déchets. Vice-président au sein du SIVU de la Vallée de la Dive et membre du SAGE du Thouet, il était également membre du Comité directeur du Siveer, du Comité d’expansion agricole de Loudun et du Conseil de surveillance du Groupement hospitalier Nord Vienne.

Hubert était un féru et collectionneur de Solex anciens et de tout ce qui avait 2 roues. Pour ceux qui avait été chez lui, c’était ubuesque. Membre du club de motocyclistes de la marque Puch, il sillonnait la France avec ses amis. C’était un homme généreux, un fidèle parmi les fidèles, un homme au service des autres, un fervent défenseur de la ruralité et un fin connaisseur du monde agricole. Certains l’appelaient Astérix pour ses moments de convivialité, quant à moi, il me faisait penser à Obélix, car il aimait la bonne victuaille et le bon vin rouge ! D’ailleurs, il avait son chien qui le suivait partout. Cet homme atypique était quelqu’un d’attachant et à l’engagement total. Marielle, secrétaire de l’association, dit de lui : « C’était quelqu’un qui arrangeait toujours tout le monde et n’aimait pas les guerres. C’était un bon vivant. ». Sa dynamique au sein de la commune a permis à l’association de bénéficier d’une pépinière d’amandiers à Chalais entretenue par une équipe de passionnés, que je félicite au passage. Le succès du Végétotroc et de la série de conférences, tous les ans, sur la commune de Chalais, est lié au grand carnet de contacts qu’avait Hubert. Il savait mettre les gens en relation afin d’aider à faire avancer les choses.

Bernard Jamain a pris le poste de maire au sein de la Mairie de Chalais. Nous le remercions de permettre à l’association de continuer de pouvoir utiliser les salles, la cave et infrastructure pour le bon fonctionnement de l’association comme Hubert l’aurait voulu. Le nouveau président d’Arbrissel, Quentin qui était très proche d’Hubert, met un point d’honneur à poursuivre les activités de l’association afin de garder la même philosophie avec son équipe et les membres d’Arbrissel. En sa mémoire, une stèle au nom d’ Hubert Baufumé, a été placée sur la place à proximité de la mairie. Les officiels en ont profité pour baptiser celle-ci « Place Hubert-Baufumé ». Deux amandiers ont été plantés de part et d’autre de la stèle, ainsi qu’un refuge à insectes juste à côté.

Boris Lejude

Afficher plus

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page
error: Content is protected !!