Actualités

Guêpes et frelons, désagréments de la fin d’été

Voilà qui en agace plus d’un : guêpes et frelons se donnent rendez-vous autour de votre table, gâchent l’apéro du soir, titillent le cuisinier affairé au barbecue.
Alors que faire pour retrouver la sérénité au repas ou lors d’un farniente à l’extérieur?

Utile ou nuisible, l’éternel débat

Qu’il s’agisse de botanique, et nos recensements botaniques effectuées lors des sorties le démontrent par les interrogations des participants, la question revient sans cesse « est-ce utile ? ».
Il est clair qu’en temps qu’humain nous avons l’habitude de qualifier tout ce qui nous gêne dans nos diverses activités comme « nuisibles ».
En agriculture comme au jardin, les nuisibles doivent être éradiqués afin d’assurer pleinement satisfaction lors des récoltes. Pour ce faire, l’industrie chimique est largement pourvoyeuse de solutions les plus diverses.
Ces animaux les plus répandus sur terre, les insectes, délivrent le plus grand cheptel en ce domaine. Mais une question incidente se pose : le nuisible peut-il être utile?

Guêpes et frelons, insectes utiles

Dans l’article qu’elle a publié dans « The conversation » Seiran Summer nous explique pourquoi les guêpes viennent nous « agacer » en cette période de saison alors que durant la précédente on ne les voyait que très peu. Avec un peu d’humour elle nous présente le fait que dans la colonie les larves commencent à se transformer en insectes et qu’en conséquence certaines sont mises « en congé ». Elles cherchent alors du sucre loin de la colonie.

Dans le suivi, il faut savoir que guêpes et frelons ont leur utilité du fait qu’ils éliminent d’autres insectes envahissants, notamment les pucerons.
A lire : Pourquoi les guêpes sont insupportables à la fin de l’été

Le frelon européen (Vespa cabri)

Celui-ci joue dans la même catégorie que les guêpes en se nourrissant de pucerons et autres insectes. En grand nombre ou surnombre, il est aussi un peu gourmand et s’attaque à tout ce qui peut lui apporter sa dose de sucre. Sur le site www.aujardin.info on en apprend plus sur le comportement de cet insecte souvent redouté.

La bondrée apivore peut s'attaquer et dévorer des nids de frelons
Bondrée apivore – wikimedia

Les oiseaux peuvent alors venir au secours du jardinier et de son verger. Il s’agit notamment des mésanges.
Mais apparemment seule la Bondrée apivore peut s’attaquer à des nids de frelons.

Le frelon asiatique

Le frelon asiatique s’avère plus dangereux que son homologue européen du fait qu’il a tendance à attaquer fréquemment. L’espèce « yak-tiller hornet (Vespa mandarinia) » est particulièrement redoutable.
> en savoir plus sur le frelon asiatique en lisant notre article.

Lutte contre les frelons

Limiter leur nombre.
Bien entendu, pouvoir limiter le nombre de ces individus pour le moins dérangeants est le souhait de tout un chacun.
On peut donc se procurer des pièges disponibles dans le commerce.
A consulter dans :  notre article sur le piégeage des frelons

Il est bon de savoir que les pièges doivent être installé au plus tôt dans la saison. Certains préconisent le mois de mars. Cette installation précise permet d’éliminer les mères, donc détruire toute une « couvée.

Un briclage efficace : le piège à frelons fabriqué avec des bouteilles en plastique
Piège à frelons « maison ». Une bouteille d’eau ou autre est coupée. Lorsqu’elle n’est plus efficace, c’est au tour des mouches et moucherons d’être attirés.

En saison, il est possible de fabriquer des pièges à l’aide de bouteilles de plastique dont on coupe et inverse le goulot. L’individu s’y trouve ainsi piégé. Pour les attirer on y introduit des fruits de saison, ou des restes de confiture particulièrement sucrées.

Eloigner et faire fuir les frelons
Inutile de vous armer de bombes insecticides coûteuses, diverses astuces pratiques peuvent vous aider à faire fuir ou éloigner les frelons : bâtons d’encens, vinaigre vaporisé ou jus de citron. Labelleadresse.com suggère l’huile essentielle de citronnelle mélangé dans un litre d’eau tiède et à vaporiser.

Frelons et guêpes en cuisine

Un documentaire diffusé par Arte sur l’utilisation culinaire des insectes en a surpris plus d’un. On y voyait comment faire une poêlée de larves de frelons.

Alors, apparemment la chose est courante dans divers pays autour du globe, particulièrement au Japon, mais ne fait pas partie des spécialités culinaires françaises!

Allez, pour finir, allons-y. Partons à la Réunion. On se fait une friture de larves de guêpes…

Afficher plus

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Voir Aussi
Fermer
Bouton retour en haut de la page