Actualités

Quels végétaux mangeaient nos hommes préhistoriques?

A l’heure où les propositions et solutions de régime sont toujours plus nombreuses, certains remontent très loin pour chercher l’alimentation idéale. Une alimentation donc très proche de la nature et des essentiels vitaux qui nous serait profitable. Alors les végétaux que mangeaient les hommes préhistoriques sont-ils à remettre dans nos assiettes ? C’est en partie ce que propose les tenants de la « nutrition primal ».

Nos ancêtres les « néo »

A l’école on apprenait plein de choses sur nos « ancêtres ». Notamment ceux qui ont résisté dans leur village et qui avaient une potion magique. Une potion qu’ils dégustaient dans leurs huttes en bois !
Alors, en suivi, l’image que l’on nous donnait des hommes préhistoriques était celle d’un chasseur de Mammouth. Et qui de plus dévorait du gibier cru en attendant l’étincelle de l’orage salvateur.

Quand les scientifiques s’y intéressent

Mais ils sont nombreux aujourd’hui nos scientifiques s’étant penchés sur la question, à nous dire combien leur régime était extrêmement varié. Même qu’ils élaboraient des menus que l’on qualifierait aujourd’hui de diététiques.
Selon Pascal Picq, paléonanthropologue, maître de conférence au Collège de France : « les hommes sont allés chercher encore plus loin ce que la forêt proposait ».
Il y évoque notamment les champignons et les écorces, des racines, des bulbes de plantes, des fruits sauvages, etc.

Engouement pour la « primal nutrition »

Alors de là à remettre le menu sur nos tables actuelles, des nutritionnistes et autres cuisiniers en recherche d’exotisme ne se sont pas fait priés. Et le mouvement créé.
Ce qui est alors appelé la « primal nutrition » a rapidement généré ses adeptes. Il existe même un label pour celle-ci.
Vivre de manière Paléo dans notre monde moderne, c’est notamment ce que nous propose la luxembourgeoise Nathalie Hottua, coach dans le domaine (site web revolution.lu). Selon elle, manger c’est de la médecine. Et vivre de manière Primal, c’est retrouver l’hygiène de vie de nos ancêtres d’il y a plusieurs millions d’années.

Retour à l’essentiel

On pourrait peut-être croire que toutes ces choses sont œuvre d’originaux. Et bien nutritionnistes, cuisiniers et restaurateurs s’y intéressent.
Sur France Culture, l’émission « A la table des hommes préhistoriques » la cuisine paleo était mise en avant par Anne Deborde-Munoz, chef du restaurant Silex & Fourchette à Toulouse. Nous la citerons: « Nous sommes parties du principe qu’il fallait revenir à l’essentiel et arrêter de consommer des produits industriels. D’ailleurs, rien de ce que nous proposons n’est transformé par l’industrie agroalimentaire, tout est fait dans notre restaurant. Le modèle de l’alimentation paléolithique est basé sur les produits bruts, sans gluten ni lactose. »

La nourriture de nos forêts

Votre site publie régulièrement des recettes de « cuisine sauvage ».
Comme les glands commencent à tomber, nous parlerons dans un prochain article des nourritures que l’on peut  se procurer et concocter avec les produits issus des chênes.
Et bien entendu attendez vous à découvrir quelques étonnantes recettes!

En attendant, n’oubliez pas de profiter des animations « Néodyssée » se déroulant le samedi 10 Octobre 2020

 

Afficher plus

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page
error: Content is protected !!