Arbres et arbustes

Les Tilleuls

Des fossiles de Tilleuls très anciens datent du Pliocène avancé, il y a une vingtaine de millions d’années. C’est peut-être grâce à cette ancienneté que les Tilleuls bénéficient d’un grand respect et qu’ils sont parfois devenus des symboles nationaux :

– le tilleul et la feuille de tilleul sont des symboles majeurs de la nation slovène. Les hommes et femmes politiques slovènes importants se rassemblent chaque année en aout sous le plus ancien tilleul de Carinthie qui aurait plus de 780 ans.

– Le tilleul et le chêne, représentant les symboles féminin et masculin, sont considérés comme étant les arbres nationaux de la Lettonie.

– Une grande partie des arbres plantés dans les commues de France en 17è2 furent des tilleuls, érigés en arbres civiques, symboles de la liberté. Lors du bicentenaire de la Révolution française, en 1989, le tilleul fut officiellement choisi pour commémorer la Révolution de 1789.

Dans l’hémisphère Nord vivent une quarantaine de genre de tilleuls.
Ils forment facilement des hybrides entre eux. Aujourd’hui, il est assez difficile de trouver dans les forêts européennes des Tilleuls à Petites Feuilles ou des Tilleuls à Grande Feuilles, mais on y rencontre beaucoup plus souvent leur hybride, le Tilleul Commun.

TILLEUL COMMUN
Tllia vulgaris

Arbre majestueux, atteignant jusqu’à 40 mètres. Souvent ses feuilles de 6 a 10 cm, la face supérieure est plus foncée, mate, et la face inférieure d un vert vif ou plus gris.
Elles sont ovoïdes et grossièrement dentelées. 5 à 10 fleurs forment des inflorescences fourchues et retombantes, des akènes durs renferment 1 a 3 graines. Il fleurit dès la mi-juin jusqu’à la fin du mois de juillet.

TILLEUL A PETITES FEUILLES
Tilia cordata

Les petites feuilles de ce Tilleul mesurent de 4 à 7 cm ave: de longs, pétioles,
elles sont cordiformes (en forme de cœur), oblongues et très dentelées. Leur face supérieure est glabre et vert foncé, la face inférieure est gris-bleu.
Les fleurs jaunâtres,.. sont abondantes et très parfumées, son écorce est fine. Le Tilleul à Petites Feuilles peut atteindre 40m et comme les autres genres il peut vivre plusieurs siècles.
Son bois se travaille très bien, nombre de sabots ont été fabriqués en tilleul.

TILLEUL A GRANDES FEUILLES
Tilia platyphyllos

C’est le Tilleul qui se rapproche le plus du Tilia cordata. lI s’en différencie par ses feuilles plus grandes et plus fines. Il fleurit parmi les premiers, dès le début du mois de juin. Son écorce se fissure avec l’âge et fournit des abris, refuges et lieux de nidification. Il pousse sur un sol neutre et tolère le calcaire comme ses cousins.
Il donne un humus doux et nourricier.

TILLEUL ARGENTE
Tilia tomentosa ou argentea

Facilement reconnaissable avec ses feuilles argentées duveteuses (tomenteuses) et blanchâtres non seulement sur l’envers mais aussi sur l’endroit. Les pétioles, les ramules et les jeunes branches sont tomenteux . Cette forte couche duveteuse démontre une très bonne adaptation à la sècheresse.

Spontané dans le sud de l’hémisphère Nord, il est cultivé en Europe depuis 1767. Il s’adapte très bien dans les villes à l’atmosphère polluée. Ce bel arbre haut de. 15 à 30m a une cime très compacte.

Les tilleuls comme les chênes, avec l’hybridation de leurs espèces, sont parfois difficiles à identifier, mais tous résistent assez bien aux sécheresses, aux pollutions et ont une longévité élevée.
Leurs feuilles sont les dernières tombées en décembre. Ils sont souvent plantés dans les parcs et jardins où ils forment des silhouettes harmonieuses.

Leurs fleurs jaunes très parfumées et mellifères* sont très prisés dans la médecine populaire qui les utilise depuis des siècles pour guérir les refroidissements et les maladies des voies respiratoires.
Les tisanes aux vertus apaisantes sont populaires.

*Les fleurs vertes du tilleul argenté sont toxiques pour les abeilles

Tilleuls remarquables dans le Loudunais

– à Angliers, la grande allée devant la mairie
– à Monts-sur-Guesnes, l’allée des Quatre tilleuls
et surtout le très beau spécimen au virage de la rue de la Champbaudière


Paru dans la « Feuille Arbrissel » N°17
Pour les informations contenues, tenir compte de la date de parution de cet article.

Consulter également la rubrique « Arbres Remarquables » >Consultez également la rubrique Fiche descriptive des arbres et arbustes

Afficher plus

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page
error: Content is protected !!