ActualitésRecettes

Citrouilles et potirons

Dans les campagnes loudunaises d’antan, on ne connaissait guère Halloween ; une mode récente principalement suivie par les commerces.
Par contre, les gamins aimaient utiliser les citrouilles découpées, y placer des bougies, tout simplement pour faire peur.

Rappelons qu’il n’y avait pas d’électricité, que les routes n’étaient que de simples chemins non goudronnés et que de multiples légendes hantaient la forêt.
On entend alors souvent racontées les histoires relatives à ces citrouilles que l’on creusait pour y placer une bougie. Judicieusement placée dans un buisson ou en bord de chemin, elles faisaient leur effet. Tout du moins sur les attelages de chevaux qui pouvaient faire des embardées et devenir incontrôlables, le cheval étant un animal peureux.

Un légume, une soupe

Certaines variétés pouvant être récoltées dès le mois d’octobre et pouvant se conserver, voilà qui pouvait constituer les bases d’un souper (repas du soir dans nos régions).
Une variante attractive est celle-ci :
Creuser la citrouille (ou autre cucurbitacé comestible). Mélanger la chose avec du lait et du pain. Puis remettre dans la coque et laisser cuire dans le four de la cuisinière.

Le Potiron

Péparation :
Eplucher le quartier de potiron.
Enlever les graines, couper en dès et faire cuire à l’eau bouillantes salée pendant 20 minutes.

Potiron au gratin

Préparation : 15 min.
Cuisson : 40 min.
700 gr. Potiron
250 gr. De pommes de terre
2 œufs
50 gr. De beurre
100 gr. Gruyère

Finalement on espère que vous n’aurez pas peur… d’en manger !

Afficher plus
Bouton retour en haut de la page