Arbres et arbustes

Le Pommier

Quel sacré drôle d’agrume est donc la pomme !
Difficile d’en croire ses papilles, elle peut être à la fois féminin (LA pomme, du fait de la terminaison en «a» du mot latin «poma») et LE fruit défendu.

Poma, le fruit

Dans l’antiquité romaine son nom «poma» désignait principalement un fruit. D’où les déclinaisons courantes : pomme de terre, pomme de pin, pomme d’Or,etc…
Là, elle était encore gentille. Mais on a eu vite fait de lui affubler le terme de «Malus».

La pomme continue sur ce registre en soufflant le chaud qui nous met dans la compote rouge jusqu’aux joues, et le froid qui congèle notre raison, celui de l’amour passion (pomme d’amour) et celui de la discorde (pomme de discorde).
Une discorde qui fit faillir tomber dans les pommes la déesse Thétis, qui ne voulut pas passer pour une poire quand elle apprit que Vénus avait gagné le prix de beauté.
Discorde aussi lancée par Eris qui généra la guerre de Troie, dont le récit endort nos chérubins en alphabétisation.

Ce fruit de tous les excès est aussi le fruit de la vie. On lui reconnaît une myriade de bienfaits.
Et parmi les plus récents, ceux de la réduction des risques liés à la maladie d’Alzheimer et de Parkinson.

On la consomme depuis le néolithique où elle est présente sur les plateaux d’Asie Centrale.

Le bois de pommier est utilisé en sculpture, surtout en ronde bosse. Couleur rouge, bois très fin, dur, absence de maillure, risque de fente, facilement piqué. Dessin Gisèle Manreza

Les chinois en étaient gloutons, et c’est par la Route de la Soie, qu’elle nous parvint. Pline l’Ancien en répertoria environ 100 variétés, mais aujourd’hui on en compte plus de 20.000.

Au Moyen-Age, monastères et couvents ont contribué au développement de cette culture. Et l’on utilisait aussi ses vertus dans la confection d’onguents (d’où le mot de «pommade») à passer ou pas dans le dos ! Actuellement le plus grand producteur mondial est la Chine, très loin devant les Etats-Unis et la Turquie.

Vous pouvez aussi chanter la comptine «Pomme de Reinette…».
Avec cette mystérieuse pomme d’Api dont J.B. de la Quintinie, directeur des jardins potagers de Versailles, disait «L’ornement de nos desserts, l’API, cette pomme cette pomme qui veut être mangée goulûment, sans façon avec la peau toute entière…»

(Extrait du Grimoire de Tante Lucie – Ed. Createc)

Le Saviez-vous
Toute plantation de Pommiers à couteau réalisée au voisinage de Pommiers à cidre, a sa pollinisation assurée. La présence de 2 ou 3 ruches à l’hectare facilite grandement l’interfécondation.

Multiplication

Semis.
Exclusivement pour l’obtention des Francs, en faisant appel aux pépins de Pomme à cidre. La création de variétés nouvelles est beaucoup plus souvent le résultat d’une mutation ou d’une variation apparaissant sur une variété fruitière, le rameau mutant est alors multiplié axeuellement.
Bouturage.
Pratiquement le bouturage n’est pas un moyen de multiplication des Pommiers, toutefois certaines variétés s’y prêtent volontiers. Les variétés offrant cette possibilité (Galeuse de Bretagne, Pigeonnet d’Armor) se caractérisent par la présence de proliférations galeuses sur les rameaux.
Marcottage.
Les variétés se bouturant peuvent évidemment se marcotter, mais ce moyen de multiplication est surtout réservé aux porte-greffes des Pommiers Doucin et Paradis.
Greffage
Ce moyen de multiplication est le plus généralisé. Il permet la culture des différentes variétés sur divers porte-greffes.

Outil de taille et de greffe

> Des recettes de confiture, tartes, boissons, sirop, c’est dans notre rubrique Recettes

Les Croqueurs de Pommes participent chaque année aux manifestations auxquelles Arbrissel participent.
> Découvrez les Croqueurs de pommes


Paru dans la « Feuille Arbrissel » N°26
Pour les informations contenues, tenir compte de la date de parution de cet article.

Afficher plus

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Voir Aussi
Fermer
Bouton retour en haut de la page
error: Content is protected !!