Arbres et arbustes

Platane commun, ou Platane Hybride

L’ancêtre du platane serait une des premières plantes à fleurs produisant des graines enfermées dans
un fruit, il y a environ 120 millions d’années.

Au 17e siècle, deux grandes espèces occupent chacune un espace géographique spécifique :
le platane d’occident, Platanus Occidentalis, occupe le sol américain, et le platane d’orient, Platanus Orientalis, les Balkans et l’Asie mineure.

Le platane commun est le fruit du croisement fortuit en Angleterre d’un Platanus Occidentalis rapporté du continent Américain en 1636 et d’un Platanus Orientalis émigré des Balkans.
L’enfant se révélera plus résistant que les parents aux mauvais traitements des hommes.

Platane, du grec platanos, vient de la forme des feuilles, presqu’aussi larges que longues et très découpées, ressemblant à une main ouverte. Ces grandes feuilles alternes caduques comprennent lobes, elles sont coriaces et difficilement putrescibles.Les fruits bruns globulaires 5 de 6 à 10 millimètres de diamètre, très décoratifs, sont suspendus par groupes de 2 ou 3 par de longs pédoncules.

Le tronc est souvent droit, lisse et régulier, il peut atteindre un diamètre impressionnant et s’élever jusqu’à 50 mètres de haut, mais le plus souvent entre 2 5 et 3 5 m.
De couleur brun clair, l’écorce se transforme en fines plaques irrégulières qui se détachent facilement, découvrant un tronc très lisse de couleur vert pale. Cette exfoliation permet l’identification.

Le platane s’acclimate à tous les sols mais il les préfère profonds, légers et frais.
Il a une croissance rapide.
Le Platane commun peut vivre jusqu’à 300 ans.

En ville il est souvent centenaire mais la pollution actuelle est une menace pour sa longévité.
.
A Santenay en Cote d’Or on signale un platane de 35 mètres de hauteur, plus de 13 mètres de circonférence au sol et 8 mètres à 1 m du sol.
Les platanes existent en Provence depuis 300 ans et sont présents dans toutes les villes et tous les villages avec quelques spécimens rémarquables. Ils ont servi à consolider les berges du Canal du Midi.

Malheureusement ces dernières décennies ont vu la disparition de 50 000 platanes du sud de la France. Le responsable est le Chancre coloré, Ceratocystis Baker et Harrig, un champignon redoutable quii pénètre dans l’arbre par une blessure au niveau des racines ou du tronc et progresse à raison d’un à deux metres par an sous l’écorce et dans le bois. il se nourrit de la sève de son hôte et l’assèche complètement : l’arbre meurt en 2 à 3 ans


Paru dans la « Feuille Arbrissel » N°12
Pour les informations contenues, tenir compte de la date de parution de cet article.

Consulter également la rubrique « Arbres Remarquables » >Consultez également la rubrique Fiche descriptive des arbres et arbustes

Afficher plus

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Voir Aussi
Fermer
Bouton retour en haut de la page
error: Content is protected !!