ActualitésTraditions et Vie locale

Tout savoir sur la bûche de Noël

D’origine païenne, et associée au solstice d’hiver, la coutume d’allumer une bûche dans l’âtre à Noël existe dans toute l’Europe.
Traditionnellement la bûche devait brûler du 24 décembre au Nouvel An.

Le choix du bois

On choisissait alors une très grosse bûche bien longtemps à l’avance pour en profiter amplement en cette fête de fin d’année.
Bien sèche donc, on choisissait souvent une branche de pommier (ou autre fruitier) sinon une souche que l’on décorait de rubans et portait avec grand cérémonial dans la cheminée.

Techniques divinatoires et présages

Plus tard, la bûche fut même bénie avec du vin et du sel.
En observant la combustion on en tirait prédictions et présages.
Si elle faisait beaucoup d’étincelles, la moisson de l’été suivant devait être bonne.
Si des silhouettes se projetaient sur le mur, on en déduisait qu’un membre de la famille allait disparaître dans l’année.

De la bûche guérisseuse à la pâtisserie délicieuse

Les cendres de cette bûche étaient conservées avec grand soin et avaient le pouvoir de guérir certaines maladies.
Les cheminées ayant disparu, c’est en 1945 qu’un pâtissier eut l’idée de perpétuer ce rituel en fabriquant ce délicieux dessert de nos repas familiaux.

Alors quel privilège que de vivre dans la campagne loudunaise et de profiter d’une bonne flambée pour ces jours de fin d’année.

Afficher plus

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page
error: Content is protected !!